Programme de soutien aux enfants et familles dans le besoin à Bacolod

L'objectif est de définir et de mettre en application un programme de développement venant en aide aux personnes dans le besoin à Bacolod, aux Philippines, en s'appuyant sur les bonnes pratiques identifiées dans différents projets menés en Asie du sud-est et dans le reste du monde. Le programme vise à offrir des opportunités de réhabilitation aux enfants et familles isolées pour permettre une réinsertion durable dans la communauté locale. Ce programme de développement spécifique prend en compte diverses problématiques, notamment l'inclusion sociale, le développement socio-économique, la santé publique, les systèmes de production et consommation durables, ainsi que les technologies vertes.

mardi 12 novembre 2013

Yolanda: Un super typhon déjà trop fameux - Mission d'urgence exceptionnelle

L'accès à l'eau potable devient très difficile ...

Des parapluies font office d'abris ...
Chers amis,

Les images parlent d'elles mêmes, voici ce qui reste des habitations situées au cœur du passage du super typhon Yolanda (Haiyan) qui a frappé les Philippines les 8 et 9 Novembre derniers ... Avec des vents soufflant à plus de 300 km/h et des pluies torrentielles il n'a fallu que quelques heures à Yolanda pour détruire des centaines de milliers de maisons, anéantir des récoltes entières, isoler et priver des millions de foyers d'eau et d'électricité mais aussi d'ôter la vie à une dizaine de milliers de personnes...

Les Philippines n'ont pas connu un tel désastre depuis plusieurs générations et aujourd'hui pour guérir de ses blessures, ce pays aura bien besoin d'un effort national important mais aussi de l'aide internationale pour gérer cette situation de crise humanitaire.

L'association HOST-NGO aux Philippines n'a pas pour vocation de mener des programmes d'urgence mais compte tenu de la nature de la catastrophe, les volontaires engagés sur place ont souhaité apporter leur aide et leur soutien, en récoltant et en acheminant des produits et denrées nécessaires pour palier aux manques des victimes encore sur place. De nombreuses zones ont été touchées par le typhon mais pour définir un périmètre d'intervention fiable et de proximité pour nos équipes à Bacolod, la mission d'urgence exceptionnelle mise en place se concentrera sur l'aide à apporter aux municipalité de Santa Fé, Bantayan (Bantayan, Cebu), Cadix et Sagay (Negros) et Estencian (Panay) qui ont vu disparaître 95% de leurs maisons et de leurs infrastructures.
L'objectif principal sera de récolter des fonds qui permettront d'approvisionner les équipes de gestion et réduction des catastrophes de chaque municipalité, essentiellement en eau, nourritures, médicaments, essences, groupe électrogènes, bâches pour les premiers secours et soins aux sinistrés. Tous les dons que vous voudrez bien faire à HOST-NGO Philippines à cet effet seront intégralement reversés aux institutions locales ou ONG en charge du plan d'urgence soit en espèces ou en nature en fonction de la logistique nécessaire. Les bénévoles HOST-NGO s'assureront que les fonds seront bien utilisés pour l'achat des produits indispensables. D'ailleurs, si vous le souhaitez vous pouvez faire votre donation à d'autres organisations d'urgence telles que: The Red Cross Philippines ou/et Virlanie Foundation, l'important, comme on dit chez nous, c'est de participer !

Faire une donation via notre organisation (merci de précisez typhon dans l'objet de la donation).
Vous pouvez également faire une donation via le bouton "Faire une donation" sur cette page de blog.

Vous pouvez vous inscrire à la newsletter de notre association pour recevoir le rapport de vos donations et du bilan de nos projets aux Philippines.
Vous pouvez également suivre le cours des donations et voir quelques photos de nos missions post Yolanda via notre page Facebook communautaire, merci de "liker" si c'est le cas.

Salamat Po !

L'équipe de bénévoles à Bacolod - contact



lundi 7 octobre 2013

33ème MassKara Festival: 20 jours de fête sans interruption à Bacolod!


Le Festival du MassKara, reconnu nationalement aux Philippines, bat son plein à Bacolod ! Cette version 2013 a débuté le 1er octobre et s’achèvera sur les compétitions de danse annuelles qui se dérouleront du 18 au 20 octobre.

Cette année, le thème du MassKara est “la découverte et la célébration de Bacolod”. Les Negrense sont actuellement en train de préparer leurs masques, costumes et coiffes colorés et flamboyants, afin de danser dans la rue sur les rythmes endiablés des percussions. Comme le veut la tradition à Bacolod, les rues sont animées de spectacles de danse festive tout au long du mois d’octobre. La ville de Bacolod se transforme alors en une immense plateforme de fête, à laquelle se joignent des visiteurs venus des quatre coins du pays et même des pays voisins. Les compétitions de danse sont organisées au stade de Paglaum où les écoles se disputeront les récompenses le 18 octobre, suivies par le concours de danse des quartiers le 20 octobre.

Historiquement, le Festival du MassKara a été lancé en 1980 alors que la crise de l’industrie de la canne faisait rage dans la province de Negros. Les agriculteurs de la canne à sucre ont été en effet touché par la baisse critique des prix du sucre, due notamment à l’introduction de substituts (sirop de maïs à haute teneur en fructose). D’autre part, à la même époque, deux bateaux pétroliers étaient entrés en collision et avaient coulé, provoquant la disparition de 700 personnes. En cette période critique, le gouvernement local et des organisations de la société civile avaient décidé d’organiser un « festival du sourire », voué à prouver que les Philippins de Negros pouvaient sourire même lors d’évènements tragiques. Ceci marqua la reconnaissance de Bacolod comme « ville des sourires » (“City of Smiles”).

lundi 30 septembre 2013

Bagis : à la rencontre des pêcheurs philippins

Depuis plusieurs centaines d'années et l'arrivée des colons espagnols, la richesse de l'île de Negros, située dans la partie occidentale de la région des Visayas aux Philippines, provient de la culture de la canne à sucre. Malgré cela les nombreuses communautés vivant le long des côtes tirent leurs principaux revenus de la pêche. Les pêcheurs locaux, pauvres et ayant peu accès à l'éducation, ont dû répondre à leurs besoins ainsi qu’à ceux d'une population en constante augmentation (comme partout aux Philippines). Ils sont sommairement équipés de bancas (de petites barques en bois), et durant de longues décennies, ont utilisé des techniques de pêche néfastes pour les écosystèmes marins : comme la pêche à l'explosif, au cyanure, la surpêche. La destruction des mangroves (lieux de reproduction des poissons) pour l'exploitation du bois, ainsi que la pression exercée par les bateaux de pêche commerciaux (toujours mieux équipés et très souvent à la limite de la légalité) rendent critique cette situation, tant pour l'environnement que pour les communautés qui en dépendent.

Des actions sont menées nationalement et localement par différents acteurs, parfois conjointement : ONG, environnementalistes, organisations gouvernementales, fédérations, universités et individus amoureux de la nature. Ces initiatives visent à aider la société tout entière à prendre conscience de la situation et à faire évoluer les mentalités. Un arsenal législatif est déjà en place depuis de longues années pour protéger légalement les populations les plus vulnérables face à l'exploitation intensive des ressources naturelles par des compagnies peu regardantes du partage des richesses.

Toutes ces raisons ont poussé Simon Olivieri, l'un des volontaires de HOST-NGO impliqué dans les projets menés à Bacolod depuis un peu plus d'un an, à lancer un projet de film documentaire: Bagis, qui signifie “requin” dans le dialecte local. Pour ce travail collaboratif et ouvert, Simon est épaulé par une équipe de quatre philippins qui l'aident dans la préparation des rencontres auprès des communautés et des acteurs engagés localement qui apparaîtront dans le film. Ils seront rejoint très bientôt par Ebrahim Diallo, un photographe français, pour le  tournage qui durera 25 jours et aura lieu au cours du mois de novembre 2013.

Le film donnera la parole aux communautés qui font face à ces problématiques et à ceux qui les aident à améliorer leur quotidien, par la diversification de leurs activités : éco-tourisme, techniques durables d’élevage du poisson, meilleure gestion de la production, respect des lois existantes et sensibilisation aux thématiques environnementales. Le but du projet est de valoriser les expériences de personnes qui refusent de se résigner à des conditions de vie précaires et luttent pour offrir un avenir meilleur aux générations futures.

Le projet est produit principalement par Simon et Ebrahim mais ces-derniers ont besoin du soutien de tous pour les aider à couvrir les frais relatifs au tournage sur place: transport, nourriture, hébergement et location de barque pour une équipe de 6 personnes. Pour participer à la co-production du film et trouver plus d’informations relatives au projet, cliquez ici: http://www.touscoprod.com/en/project/produce?id=941

lundi 23 septembre 2013

La Commission des Droits de l'Homme au SDC: un premier bilan positif!

Depuis le début du mois d'août dernier, le SDC et les enfants bénéficient chaque semaine des services de la Commission des Droits de l'Homme à Bacolod (CHR). Cette organisation publique que nous avions introduite dans un article du mois dernier, est un partenaire du SDC et de HOST-NGO. Elle a pour but de sensibiliser aux droits des enfants et de s'assurer que ces droits sont bien respectés au sein du centre.

A l'issue de ces deux premiers mois de partenariat, nous avons fait un rapide bilan des activités menées au SDC par M. Romeo Baldevarona, le superviseur de la CHR et par Mme Gina Alli, enquêtrice et employée de la Commission. La sensibilisation des enfants à leurs propres droits, un des principaux axes du programme, a été abordé au cours des différentes sessions dédiées à tous les enfants admis dans le centre. Elles visent à les informer sur la protection que chaque mineur peut faire valoir, principalement concernant les abus et les exploitations dont ils pourraient être victimes de la part d'adultes. Ainsi, le thème du travail des enfants et du trafic d'enfants a fait l'objet d'une explication suivie de discussions entre les membres de la CHR et les jeunes du SDC. Ces séances se confirment être tout à fait adaptées aux besoins et aux questionnements des enfants car nombre d'entre eux, issus d'un milieu social très défavorisé, se sont trouvés confrontés à ces problématiques. C'est donc avec intérêt que les jeunes ont écouté ces témoignages et conseils, et parfois même partagé leur expérience avec le reste du groupe.

La CHR a également conduit deux sessions de conseil juridique personnalisé pour les enfants en conflit avec la loi ayant un procès en cours. Ces activités visent à informer chaque enfant concerné sur sa situation, ses droits et ses devoirs, de sorte qu'il soit en mesure de comprendre les enjeux de son procès et de prendre des décisions conformes à son propre intérêt. A ce jour, une douzaine d'enfants a pu obtenir des éclaircissements et des conseils de la CHR en plus de l'accompagnement dispensé au quotidien par les travailleurs sociaux.

Pour les sessions à venir, la CHR souhaite continuer à sensibiliser les enfants tout en mettant l'accent sur un second axe primordial: la formation du personnel du SDC sur des sujets étroitement liés au respect des droits de l'enfant. Des séminaires seront conduits dans ce cadre, avec pour finalité une meilleure adéquation des services fournis aux besoins des jeunes présents dans le centre et la diminution des risques d'abus à l'égard des enfants.


lundi 16 septembre 2013

HUGPONG participe à sa première activité pro-environnementale


HUGPONG, notre association locale regroupant des organisations de volontaires, a participé samedi dernier à une activité de reboisement. Le maire de Don Salvador Benedicto a invité l’organisation d’HUGPONG à prendre part au projet « Adoptez un arbre ». La municipalité a en effet conçu un programme dédié à promouvoir la préservation de l’espace forestier au travers d’une approche participative. L’objectif est d’assurer un environnement pur, aéré et dénué de toute pollution pour chacun des habitants de la ville de Don Salvador et de ses environs.

L’activité de reboisement vise à encourager la communauté locale à s’engager pour la protection de l’environnement. Ainsi, toute personne intéressée peut faire un geste pour l’environnement par l’achat symbolique d’un arbre à planter dans une zone définie par la ville. L’espace actuellement dédié se situe le long de la route menant à San Carlos (côte ouest de l’île de Negros), à environ une heure en voiture de la ville de Bacolod.

Le maire de Don Salvador a souhaité offrir un arbre à HUGPONG pour soutenir cette organisation à but non-lucratif. Des représentants d’organisations membres de HUGPONG se sont donc joints à la cérémonie du 14 septembre : une volontaire de HOST ainsi que des volontaires des organisations locales, LEAD et Warriors for Peace, ont contribué à planter le pin dédié à HUGPONG. Une association d’étudiants de l’Université Saint La Salle et l’Association des Artistes de Bacolod ont également planté leur propre arbre. Au total, près d’une centaine de personne ont assisté à cette première session ; la seconde aura lieu en décembre prochain. Les arbres ont été « achetés » pour la somme de mille pesos (17€) par des particuliers, des entreprises ou encore des associations qui ont souhaité faire une donation pour protéger l’environnement. Cela montre clairement l’engagement des membres de la communauté envers la protection de la nature et de son écosystème, un enjeu critique pour notre société. Cette cérémonie officielle a été suivie d’un repas convivial, offert gracieusement par le maire pour remercier les participants.

jeudi 5 septembre 2013

Un partenariat solide et durable avec PEACE CORPS

Depuis le départ de Daniel, notre ancien volontaire Peace Corps qui a dédié huit mois de sa mission au sein du SDC, nous étions impatients de connaître la venue de son successeur. Il s'agit de Terry, qui nous rejoindra à Bacolod dans quelques semaines seulement. Nous lui consacrerons prochainement un article.

L’organisation Peace Corps a été fondée en 1961 par le Sénateur John F. Kennedy avec pour enjeu de promouvoir la paix et l’amitié. Il a appelé les jeunes américains à s’engager pour leur patrie en s’installant et en travaillant dans un pays en développement. La mission de Peace Corps comporte les objectifs suivants : aider les communautés des pays intéressés en envoyant des ressources humaines formées, et contribuer à promouvoir une meilleure compréhension mutuelle du peuple américain et des communautés bénéficiaires de l’aide. Peace Corps Philippines est le second plus vieux programme géré par l’organisation. Dès 1961, 130 volontaires ont été assignés comme professeurs d’anglais, de mathématiques et de science. A ce jour, ce sont plus de 8000 volontaires qui ont servi aux Philippines dans des domaines très vastes. Le but de Peace Corps est au final d’encourager la paix et l’amitié dans le monde à travers des échanges interculturels et des efforts de développement conjoints.

La Ville de Bacolod, avec le soutien de la Fondation Virlanie et de HOST-NGO [via le partenariat People-Private-Public], a obtenu l’année dernière le déploiement d’un volontaire Peace Corps afin de soutenir le Social Development Center (SDC). Daniel a été le premier volontaire à participer à notre programme mis en place dans le cadre du projet SDC. Sa responsabilité principale a été d’assurer la bonne conduite des activités au SDC, ainsi que de partager son expertise en matière de soutien psychologique. Aux côtés de notre équipe, le volontaire Peace Corps vise à satisfaire les besoins des enfants les plus vulnérables, de la manière la plus efficace et durable.

Suite au retour de Daniel aux Etats-Unis, il nous a paru essentiel de demander le déploiement d’un nouveau volontaire, dont la mission au SDC est importante dans l’état actuel des choses. Terry a donc été assignée par l’organisation Peace Corps et elle devrait arriver à Bacolod autour du 19 septembre, après avoir suivi une formation de trois mois aux Philippines. Nous sommes impatients de la rencontrer et de lui présenter nos bénéficiaires et ses nouveaux collègues et partenaires !

Daniel au SDC avec une de nos jeunes bénéficiaires

vendredi 30 août 2013

Portrait de nos étudiantes stagiaires au SDC

Katherine Joyce, Lyka et Sherrish sont trois étudiantes, âgées d'une vingtaine d'années, inscrites en 3ème année de travail social à l'Université UNO-R de Bacolod. Elles effectuent actuellement un stage de cinq mois au sein du SDC. Impliquées dans le fonctionnement du centre quatre demi-journées par semaine, elles suivent le quotidien des enfants et des jeunes les plus vulnérables de Bacolod. « Notre mission consiste à assister le personnel du SDC afin de soutenir les enfants et de les rendre plus autonomes, en particulier les jeunes en conflit avec la loi, en travaillant avec eux sur leur dossier judiciaire. Notre but est de promouvoir, améliorer et restaurer la capacité d'intégration sociale des enfants en leur inculquant de bonnes valeurs et en mettant en place différentes sortes d'activités (discussions collectives, tutorat, projections de film suivies de débat, discussions sur l'auto-discipline, etc.) ».

Elles nous confient avoir ressenti un peu de nervosité au tout début de leur stage malgré la confiance portée à leur future mission professionnelle. « Nous avions déjà visité le centre avec l'un de nos professeurs et notre classe, et nous avions aussi échangé avec les stagiaires assignés au SDC l'an dernier, par conséquent nous avions déjà une idée sur notre environnement de travail quand nous avons commencé notre stage, et nous étions impatientes de pouvoir mettre en application ce que nous avions appris à l'université, au profit des bénéficiaires ».

Les jeunes admis au SDC sont souvent marginalisés du fait de leur situation sociale précaire (enfants vivant et/ou travaillant dans les rues) ou de leur situation de conflit avec la loi (jeunes délinquants). Le manque de connaissance quant à leurs problèmes entraîne parfois une crainte des membres de la communauté à leur égard. A ce propos, Katherine Joyce, Lika et Sherrish nous confient qu'à ce jour, elles connaissent désormais les enfants et qu'elles ressentent pour eux de l'empathie et  sont sensibles à leur situation. « Nous les aidons à éclaircir et, au besoin, à rendre plus optimiste leur vision de la vie. C'est d'ailleurs l'objectif principal du SDC: satisfaire les besoins fondamentaux des enfants et leur permettre d'accéder à de meilleures conditions de vie. », expliquent-elles. Elles ajoutent que « la plupart des jeunes admis au centre souffre d'un manque de soutien et de conseils de la part de leur famille; certains d'entre eux en sont même privés. Il est donc important pour nous d'établir des relations de confiance et d'honnêteté avec les enfants pour pouvoir les aider et les conseiller. En outre, il est primordial de travailler avec les familles pour reconstruire ou consolider les liens de la cellule familiale, dont les enfants ont besoin pour se développer ».

Lorsqu'on les interroge sur les motivations qui les ont poussé à se diriger vers des études dans le domaine du travail social, les étudiantes disent « vouloir aider les personnes dans le besoin, les conseiller et les guider pour prendre du recul sur leur situation et chercher ensemble des solutions ». La mission de ces jeunes étudiantes dynamiques au SDC est une réelle illustration des réalisations issues du partenariat avec l'Université UNO-R. 

L'équipe de HOST-NGO leur souhaite, à toutes les trois, réussite et épanouissement dans leur future carrière professionnelle!

vendredi 16 août 2013

Une nouvelle étape dans la réhabilitation du SDC

Les travaux de réhabilitation du SDC, prévus par la ville au début de l'année, se sont déroulés au cours de ces derniers mois. Ce projet a été programmé et mis en place grâce aux efforts conjoints de l'équipe du SDC, des ingénieurs de la ville et de l'équipe de Virlanie-Bacolod, depuis l'année dernière. Il vise à apporter aux enfants séjournant au centre le minimum de confort et d'hygiène nécessaire pour assurer des conditions de vie saines et adaptées à leurs besoins.

Depuis plusieurs semaines déjà, le réseau d’électricité a été réparé et des panneaux solaires ont été installé afin de fournir une partie des besoins en électricité du centre. Les sanitaires ont été rénovés et de nouvelles douches sont désormais prêtes à l'emploi. Elles se situent à la sortie du bâtiment des dortoirs, afin d'en faciliter la gestion et l'entretien. Aux philippines, le soleil se couchant tôt tout au long de l'année, la lumière à nouveau disponible fait prendre une autre dimension aux longues soirées tropicales.

Les nouvelles douches du SDC

Le niveau de sécurité a été également renforcé dans l'ensemble du centre, et plus particulièrement dans les dortoirs. Le travail du personnel encadrant a été facilité pendant la nuit grâce au nouveau système électrique, ce qui privilégie la protection des enfants les plus vulnérables. Le programme d'activités d'aïkido, mené par Warriors for Peace au sein du SDC, a bénéficié aussi de ces améliorations. L'équipe de volontaires anime désormais des sessions chaque jeudi soir. La salle d'activité située au-dessus du dortoir des garçons, a été nettoyée et repeinte au mois de mai et elle est depuis peu approvisionnée en électricité afin d'accueillir les sessions nocturnes d'aikido. 

La nouvelle salle d'activité du SDC
Ces travaux de rénovation participent à la mise en place d'un environnement serein et propice à l'épanouissement des enfants du centre. C'est une étape importante dans la réhabilitation du SDC qui entre dans la continuité des actions menées par l'équipe de Virlanie-Bacolod, en collaboration avec les volontaires de HOST-NGO et l'équipe locale. Ce nouveau développement permettra notamment au centre de se mettre en conformité avec les impératifs environnementaux en vigueur aux Philippines.


lundi 5 août 2013

Les droits de l'enfant à l'honneur au SDC

La Commission des Droits de l’Homme à Bacolod (CHR), organe public de protection des droits humains qui trouve sa légitimité d'action au sein même de la Constitution des Philippines, a décidé de s'engager en faveur des enfants du SDC. Son superviseur, Mr. Roméo Baldevarona, s'est montré particulièrement sensible aux besoins et problématiques rencontrés par les enfants du centre mais aussi par ceux de leurs familles.
La CHR est dotée d’un double mandat : celui de mener des investigations lorsque des violations aux droits humains sont suspectées sur le territoire philippin, et, en parallèle, mener des actions d'information et d'éducation à la population, toujours en matière de respect des droits humains. C'est dans le cadre de ce second champ d'action que la CHR va conduire au SDC, dès ce mois d'août, des activités visant à améliorer la protection des droits des enfants dans leur globalité.

Plus précisément, la CHR mènera des séances de sensibilisation auprès des enfants eux-mêmes, afin de leur faire prendre conscience de la protection à laquelle ils peuvent prétendre, et ainsi tenter de réduire les risques d'abus, de violence ou d'exploitation à leur encontre. C’est également auprès des familles que l’équipe de la CHR interviendra, afin de leur donner les moyens de protéger au maximum l'intérêt de leurs enfants. En dernier lieu, le personnel du SDC bénéficiera aussi de l'expertise de la CHR par le biais de séminaires dédiés au respect des droits des enfants et de leurs besoins fondamentaux appliqués au cadre spécial de la gestion d'un centre tel que le SDC. Cette professionnalisation du personnel s'inscrit dans la volonté d'opérer un transfert de compétences entre les acteurs locaux agissant pour le bien-être des enfants. Cela doit se traduire concrètement par une amélioration des services fournis dans le centre, en les adaptant davantage au développement individuel de chaque enfant.

Enfin, la CHR s'est engagée à fournir un support juridique pour les enfants en conflit avec la loi et leurs familles qui, lors du déroulement des procès, ont parfois besoin d'une assistance particulière pour comprendre leur situation mais aussi pour faire valoir leurs droits spécifiques en tant que mineurs ou représentants légaux. Cette large gamme de services offerte par la CHR en fait l'un des nouveaux soutiens majeurs au SDC, aux côtés de nos partenaires engagés depuis déjà plusieurs mois. Nous sommes impatients d’observer prochainement les progrès réalisés, en termes de respect et de promotion des droits de l’enfant, qui vont découler de cette collaboration !

lundi 29 juillet 2013

L’équipe de GlobalGiving en visite aux Philippines

HOST-NGO est devenu récemment membre de la communauté de GlobalGiving suite à la réussite du défi lancé en avril dernier. L’organisation de GlobalGiving travaille en collaboration étroite avec tous ses membres afin d’assurer transparence et fiabilité pour chacun des projets diffusés via sa plateforme en ligne. Tous les deux ans, une équipe de volontaires est envoyée sur le terrain afin de rendre visite aux organisations membres. En outre, GlobalGiving fournit des outils de collecte de fonds en ligne, un soutien individuel en termes de stratégie, ainsi que l’opportunité d’entrer en contact avec un vaste réseau de donateurs individuels et de partenaires, tels Nike, Dell et HP.

Cette année, les Philippines faisaient partie de l’agenda de visites de GlobalGiving. HOST-NGO a donc accueilli, il y a quelques semaines, deux jeunes volontaires de GlobalGiving. Nous leur avons consacré deux journées entières afin de leur expliquer notre organisation, de leur faire découvrir la ville de Bacolod, et de leur présenter nos projets et nos bénéficiaires. Ana et Sandra, futures diplômées de l’Université Georgetown de Washington DC, ont été envoyées par GlobalGiving pour conduire les visites des partenaires basés aux Philippines, élaborer un compte-rendu, et les aider à accroître leur viabilité. Notre équipe les a emmenées sur le terrain pour les aider à comprendre nos activités et les problématiques rencontrées par les jeunes en difficulté et les communautés défavorisées.

Un séminaire a également été organisé par l’équipe de GlobalGiving avec le soutien de nos volontaires. Les objectifs étaient d’aider de nouvelles organisations à étendre leur réseau, engager de nouveaux donateurs et développer une stratégie durable de collecte de fonds. Une dizaine d’individus, représentant huit organisations à but non-lucratif (Ikaw-Ako, CheckMySchool, Sustained Actions, Federation of Urban Poor in Negros Occidental, ALDC, NOBCP, Negrense Volunteers for Change Foundation, HOST-NGO), ont participé aux discussions et ont partagé leur expérience et leurs aspirations dans le domaine du développement communautaire. Ce fut l’opportunité d’établir de nouvelles relations avec des partenaires potentiels, tout en réajustant notre stratégie afin d’être plus efficace en matière de mobilisation des ressources.

L’équipe et les bénéficiaires de HOST-NGO souhaitent remercier GlobalGiving, en particulier Sandra et Ana, qui ont montré un vif intérêt et le désir de nous soutenir pour le compte des communautés locales dans le besoin. Nous espérons les revoir très bientôt !

lundi 22 juillet 2013

Prochainement: un documentaire sur nos projets aux Philippines

Du 8 au 15 juillet dernier, notre équipe a eu le plaisir d'accueillir pendant une semaine, Victorien et Virginie, des amis français qui, touchés par l'action de HOST-NGO, ont désiré s'impliquer en faveur du programme développé à Bacolod. Leur venue illustre bien l'esprit de notre organisation, qui permet à chacun d'apporter sa «touche», en partageant sa passion, ses connaissances ou encore son savoir-faire.

La mission de Victorien et de Virginie a porté sur la réalisation d'un documentaire illustrant les projets menés aux Philippines afin de promouvoir nos activités auprès du grand public, de donner envie à de nouveaux volontaires de nous rejoindre, et de présenter notre environnement de travail et nos bénéficiaires à nos partenaires et donateurs actuels et potentiels. Diverses séances de tournage ont été organisées à travers la ville et au SDC, auprès d'enfants actuellement ou précédemment pris en charge par le SDC, afin de présenter leurs parcours de vie et la réalité de leurs difficultés. Ce documentaire, en cours de préparation, vise à diffuser une vision de la ville de Bacolod et de ses enjeux, notamment les problématiques touchant les enfants des rues. Cette vidéo permet également de témoigner des progrès réalisés en faveur de ces jeunes, grâce aux actions menées conjointement avec nos partenaires locaux, tout en restant conscients mais optimistes sur les étapes qu'il nous reste encore à franchir.

Victorien V. est un jeune réalisateur français, talentueux et prometteur, qui a déjà à son actif deux courts métrages tournés au Burkina Faso, sélectionnés notamment dans le cadre du Short Film Corner du Festival de Cannes en 2012 et 2013. Sa première œuvre, Living in Tengrela, a  même été élu Coup de Cœur du Jury en 2012. Virginie, conseillère artistique, a l’œil et la sensibilité bien affûtés, ce qui lui permet de contribuer efficacement à la réalisation de ce nouveau défi aux côtés de son conjoint, Victorien.

Notre équipe et tous nos bénéficiaires adressent un grand « SALAMAT » (merci) à Victorien et à Virginie pour leur implication et leur générosité, et nous espérons poursuivre notre aventure avec leur fidèle soutien. HOST-NGO leur souhaite une bonne continuation dans leurs projets respectifs !

lundi 15 juillet 2013

L'Education permet d'assurer l’avenir de nos jeunes

Il est 9h30 au SDC : un groupe d'enfants se dirige vers la salle de classe avec des pochettes individuelles contenant chacune un cahier, un stylo, et quelques feuilles volantes. Après avoir pris leur petit-déjeuner, ils se sont préparés pour participer au programme éducatif mis en place dans le cadre du Dispositif d’Enseignement Alternatif (Alternative Learning System) en janvier dernier.

Trois demi-journées par semaine, les enfants pris en charge par le SDC pendant une longue période ont accès à des modules de langue (Tagalog), de mathématiques, d’histoire, etc. Deux professeurs mis à disposition par le Département de l’Education (DepEd), Jayson et Carlito, préparent les jeunes, selon leur niveau scolaire, à l’examen qui aura lieu en octobre prochain. L’objectif est d’assurer une continuité dans le parcours scolaire de l’enfant, afin qu’il puisse réintégrer le système éducatif formel à sa sortie du SDC et assurer sa réussite professionnelle future. Quelques-uns des participants vont prochainement rejoindre le centre régional de réhabilitation pour les jeunes (RRCY), situé sur l’île voisine de Guimaras, géré par le Département du Travail Social et du Développement (DSWD). Ces-derniers pourront ainsi poursuivre leur cursus scolaire au sein du RRCY et consolider les bases acquises au SDC.


Afin d’offrir les meilleurs chances de réussite à cet examen, l’équipe du SDC organise également des séances tri-hebdomadaires de soutien scolaire (‘study time’), supervisées par le personnel encadrant, et dédiées à la révision des thèmes enseignés par les professeurs du DepEd. “L'examen n'est plus qu'à 14 semaines”, a prévenu Jayson cette semaine, afin que chacun prenne la mesure de l'échéance à venir. La construction d'un avenir durable est un processus complexe pour ces jeunes, qui, grâce au Dispositif d’Enseignement Alternatif, font au SDC leurs premiers pas sur cette longue route qui leur permettra de devenir des citoyens actifs et responsables.

lundi 8 juillet 2013

La magistrature de Bacolod sensible aux enfants du SDC

Le mois-dernier, le SDC a accueilli le temps d'une visite la juge Anita Chua, accompagnée de son équipe de travail. Anita Chua est l'une des trois juges de la ville de Bacolod compétente pour statuer sur les affaires en justice impliquant des enfants en conflit avec la loi (CICL). Depuis plusieurs années que les mineurs ne sont plus maintenus avec des détenus adultes mais qu'ils sont pris en charge par le SDC, la juge Chua a été régulièrement le témoin des progrès du centre ainsi que des difficultés rencontrées. Cette visite a été l'occasion de se rendre compte des conditions de vie actuelles des enfants, des services et des activités qui leur sont proposés par le centre et par nos partenaires.

Pendant le déroulement de leur procès, les enfants en conflit avec la loi, souvent accusés de délits mineurs, se présentent devant le juge en moyenne tous les deux mois pour une audience. Cette initiative du juge Chua de les rencontrer dans leur environnement quotidien démontre sa volonté de les considérer comme des individus en devenir, qu'il faut guider, aiguiller, accompagner et non fermement condamner. La juge Chua a salué les efforts du centre à mettre en place des activités éducatives qui favorisent le développement individuel des jeunes, préalable indispensable au succès de leur future réhabilitation.

Pour l'occasion, les enfants ont organisé un petit spectacle de bienvenue avec l'aide créative des trois stagiaires assistantes sociales de l'université UNO-R, l'un de nos principaux partenaires. Fête de la musique oblige, c'est une danse chorégraphiée réalisée avec beaucoup de gaieté qui a diverti la juge et ses collègues, et elles n'ont pas manqué de remercier les enfants pour cette gentille attention.


Il y actuellement au centre une dizaine de jeunes en conflit avec la loi qui attendent la fin de leur procès afin d'être dirigés vers un programme de réhabilitation. L'un de nos principaux objectifs est de proposer à ces jeunes, dès leur séjour au SDC, des services-clés pour commencer à préparer ensemble leur réhabilitation, tels que l'accès à l'éducation et à la formation, l'écoute et la responsabilisation.


lundi 1 juillet 2013

Apprendre les bons gestes d’hygiène et de nettoyage au SDC

Dans le cadre de notre projet de réhabilitation et d’assainissement du Social Development Center (SDC) à Bacolod, nos volontaires s’efforcent d’aider l’équipe locale à instaurer un environnement de vie plus sûr et plus sain avec l’accent mis sur la nutrition et l’hygiène. En partenariat avec la Ville de Bacolod, des toilettes et des douches sont actuellement en construction au centre. Grâce au soutien de la Fondation Ensemble et de nos propres campagnes de levée de fonds, les dortoirs vont également être rénovés prochainement, suivis de près par la rénovation de la cuisine. Une nouvelle volontaire HOST-NGO, Annie D., spécialiste en développement socio-éducatif de l’enfant, a conduit une mission de deux semaines en juin, axée sur les problématiques d’hygiène relatives aux enfants, et offrant un soutien spécifique à l’équipe locale autour de quatre thèmes : la sensibilisation à l’hygiène et à la salubrité, le développement éducatif et social, la gestion des déchets, ainsi que le renforcement des compétences.

En matière d’hygiène et de salubrité, l’objectif global a été d’encourager des gestes sains au quotidien afin d’éviter les maladies les plus répandues, comme les maladies d’origine alimentaire ou transmises par l’eau. Diverses activités ont été organisées par notre volontaire en collaboration avec les jeunes étudiantes en travail social de l’université UNO-R et l’équipe du SDC. La conception de posters, des jeux et dessins, ainsi que d’autres activités ludiques ont aidé à sensibiliser les enfants à l’importance de l’hygiène personnelle et du nettoyage. Afin de compléter cette thématique, un autre type d’activité a été proposé aux enfants concernant la gestion et le recyclage des déchets : quels sont les différents types de déchets, comment les collecter et les éliminer, comment réutiliser certains déchets, etc. Les enfants ont ainsi conçu des posters représentant les différentes formes de déchets organiques et non-organiques et la façon de trier ces déchets pour les réutiliser ou les éliminer. Par exemple, les enfants ont appris quel type de déchet peut être transformé en engrais et utilisé pour le jardin.

Enfin, la volontaire HOST-NGO s’est focalisée sur les enfants des rues, qui sont les enfants les plus défavorisés du SDC quant au manque d’éducation et d’encadrement, et leur a proposé des activités éducatives dédiées à encourager leur développement individuel. Des activités telles que la réalisation d’origami, le dessin et l’écriture, ainsi que des jeux de groupe, ont permis d’accroître leurs connaissances et leurs compétences sociales tout en ouvrant leur esprit et leur curiosité.

Dans l’ensemble, cette mission fut un succès en particulier pour les enfants des rues, souvent les plus jeunes du centre, qui ont vraiment profité des visites quotidiennes d’Annie durant ces deux semaines. Son énergie et son attitude positive ont été également appréciées tant par le personnel du SDC que par notre propre équipe!

HOST-NGO souhaite accueillir davantage de volontaires motivés à s’investir à nos côtés en donnant de leur temps et en partageant leurs compétences. Contactez-nous si vous souhaitez vous-aussi prendre part à cette grande et passionnante aventure ! contact@host-ngo.org


mardi 25 juin 2013

Démarrage de la construction du Youth Home

Les travaux du Youth Home ont finalement démarré en avril dernier à Bacolod. La première phase du projet comprend la construction d'un bâtiment qui regroupe les dortoirs et les sanitaires pour l'accueil d'une première trentaine d'enfants. La construction d'un système de moulin à vent, utilisé comme pompe à eau grâce à l'énergie du vent, permettra d’alimenter les différentes infrastructures en eau potable. Il reste néanmoins à construire une partie du bâtiment administratif et du bâtiment dédié aux activités et au réfectoire, ainsi que le système écologique de retraitement des eaux usées (wetland). Des panneaux solaires pour l'éclairage du dortoir ont déjà été fournis et les dépendances ont été également construites.

Les plans de réalisation des différents bâtiments et des équipements ont été réalisés en collaboration avec une volontaire de HOST-NGO, Amélie A., consultante en énergies renouvelables. Cette-dernière a profité d’une mission d’un mois aux Philippines, l’année dernière, pour conduire des analyses et prodiguer ses conseils afin d'optimiser l'utilisation des ressources naturelles et préserver l'environnement.

La ville de Bacolod a prévu d’affecter un budget de 3 millions de pesos (environ 55 000 euros) afin de financer les étapes restantes. HOST-NGO maintient son soutien aux autorités locales dans la recherche de partenaires publics et privés en vue d’assurer la réalisation de l’ensemble du projet de construction du Youth Home, et de permettre au centre d’être opérationnel le plus rapidement possible.


Si vous êtes intéressés pour aider à financer ou à réaliser ce projet, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous ferons part des besoins spécifiques de ce projet : contact@host-ngo.org

vendredi 21 juin 2013

La Fondation Ensemble s’engage à soutenir le SDC!

Un accord de partenariat vient d’être finalisé avec la Fondation Ensemble (http://www.fondationensemble.org/) et vise à apporter une aide financière de 12 000€ sur l’année 2013-2014, allouée à la réhabilitation du Social Development Center (SDC) menée par HOST-NGO.

La Fondation Ensemble est une fondation privée, reconnue d’utilité publique en France et créée en 2004. Sa mission est de promouvoir un développement humain durable, c'est-à-dire intégrant la protection de l'environnement. La Fondation intervient dans six secteurs, placés sous le signe du développement durable: eau, assainissement, agriculture durable, énergies renouvelables, éco-habitat, conservation de la biodiversité. En partenariat avec des structures associatives et d'autres bailleurs de fonds, la Fondation appuie des programmes liés aux demandes des populations : des programmes aux impacts mesurables dans la durée, qui favorisent l'émergence de compétences locales, et des projets innovants, lorsque le contexte le permet.

Ce nouveau partenariat permettra de répondre aux objectifs suivants :
  1. Améliorer l’accès à l’eau et la salubrité au sein du SDC ;
  2. Adapter les systèmes de gestion de l’eau aux besoins réels des enfants ainsi qu’aux contraintes environnementales ;
  3. Améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire (impliquant de bons processus de production et de consommation alimentaire) afin de réduire les maladies causées par une mauvaise gestion de l’eau et des déchets (principalement les maladies contaminant la nourriture et l’eau) ;
  4. Promouvoir la viabilité financière du centre par la gestion des ressources naturelles et la mise en place d’activités génératrices de revenus pro-environnementales ;
  5. Promouvoir la protection de l’environnement par le biais d’une approche pro-environnementale appliquée au fonctionnement global du SDC ;
  6. Prévenir et sensibiliser aux principales problématiques environnementales.
Les bénéficiaires directs de ce projet sont les enfants pris en charge par le SDC, principalement les enfants des rues et les jeunes en conflit avec la loi. Le centre accueille plus de 500 enfants par an. Cette intervention touchera également le personnel local en poste au SDC, à savoir l’équipe éducative et administrative, ce qui représente une trentaine d’employés.

Au nom de la communauté de Bacolod aux Philippines, nous souhaitons remercier chaleureusement l’équipe de la Fondation Ensemble pour son engagement auprès des jeunes en difficulté ! Nous espérons pouvoir les accueillir ici même afin de leur présenter les bénéficiaires de ce projet et leur montrer l’impact considérable de leur soutien.

mercredi 12 juin 2013

Quoi de neuf au SDC ?

Grâce à VOUS TOUS, nos incroyables amis et supporteurs, nous sommes parvenus à collecter plus de 6 000 dollars US durant le challenge Global Giving en avril dernier. Cependant, notre campagne de collecte de fonds n’est pas encore terminée car notre objectif ultime est d’atteindre 20 000 dollars, afin de pouvoir mener à bien notre projet dédié aux enfants des rues de Bacolod aux Philippines.

Depuis ce début d’année, nous avons pu concevoir et conduire des activités éducatives et récréatives, essentielles dans le cadre du développement personnel de ces enfants. Au sein du Social Development Center (SDC), nous avons mené à bien le lancement du Dispositif d’Enseignement Alternatif (Alternative Learning System), qui vise à offrir aux enfants déscolarisés une éducation de base en vue de les réintégrer dans le système éducatif formel. Des sessions de soutien scolaire, ainsi que le visionnage de films et de documentaires viennent en complément de ce dispositif. Un programme complet de formation a été également conçu et offert aux enfants à travers les activités suivantes : macramé, cuisine et préparation alimentaire, jardinage biologique, fabrication de matelas, etc. Afin d’encourager en particulier le développement personnel physique et émotionnel des enfants, des activités artistiques (art, musique, danse) et sportives (aikido) ont été renforcées. En outre, un soutien psychologique a été mis en place afin de développer la créativité des enfants, leur capacité à coopérer et à raisonner, les soutenir au niveau social et émotionnel, les aider à retrouver leur estime de soi et à s’intégrer socialement, leur enseigner les rôles et les responsabilités de chacun en société, ainsi que la gestion du stress.

Notre équipe s’est investie en temps et en énergie pour aider l’équipe locale à instaurer un environnement de vie plus sûr et plus sain avec l’accent mis sur la nutrition et l’hygiène. En partenariat avec la ville, des toilettes et des douches sont actuellement en construction au SDC. Ces travaux seront suivis par la rénovation des dortoirs, et plus tard de la cuisine. Un programme dédié à la gestion des déchets et de l’eau est aussi en cours d’élaboration afin de permettre de meilleures conditions d’hygiène et de réduire les risques de maladies et d’infections qui touchent les enfants aux Philippines. Enfin, une salle d’activité a été rénovée au sein du centre et se prête parfaitement aux entraînements d’aïkido qui requièrent calme et isolement.

Dans le cadre de notre projet dédié spécialement au soutien des enfants des rues, une nouvelle volontaire de HOST-NGO va mener ce mois-ci une mission de deux semaines axée sur les besoins de ces enfants et sur des problématiques de formation de l’équipe sur place. Les objectifs de cette mission vont englober quatre thématiques : la sensibilisation à l’hygiène, le développement éducatif et social, la gestion des déchets, ainsi que le renforcement des compétences.

12 juin 2013 : Journée Bonus de Global Giving

Global Giving lance une journée bonus ce mercredi 12 juin. Toute donation d’un montant maximum de 1 000 dollars par donateur, effectuée pour notre projet “Remove 500 Filipino children from the streets”, sera augmentée de 30% à partir de 15h le 12 juin, jusqu’à 5h du matin le 13 juin. Si vous souhaitez soutenir notre projet, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant : http://www.globalgiving.org/projects/remove-500-children-from-the-streets-in-philippines

Global Giving s’engage à augmenter de 30 centimes chaque dollar donné en ligne pendant cette journée bonus. A titre d’exemple, pour une donation de 100 dollars, Global Giving donnera 30 dollars de plus… N’hésitez pas plus longtemps à profiter de cette offre afin de maximiser votre soutien aux enfants en difficulté des Philippines !

Toute l’équipe de HOST-NGO se joint à nos bénéficiaires et vous remercie chaleureusement pour votre générosité et votre fidélité !

lundi 3 juin 2013

Le plein d’énergie positive au SDC!

Notre ami et collègue, l’artiste Kalayo (qui signifie « le feu » en Hiligaynon, l’un des dialectes parlés aux Philippines), nous a offert de partager son énergie positive afin d’aider les enfants du SDC à s’exprimer librement et pleinement. Le but de sa mission au SDC est d’éveiller la conscience propre de ces jeunes en difficulté par le biais de diverses méthodes thérapeutiques : la danse au son des percussions, la danse libre, les jeux de danse en groupe, et la relaxation par la danse intérieure.
Chaque session d’activité animée par Kalayo débute avec un discours présentant qui nous sommes et comment trouver en nous les réponses aux questions que nous nous posons. Ensuite, sur le rythme des percussions, les enfants commencent à évacuer leur stress, à se sentir plus à l’aise avec eux-mêmes et avec les autres. Certains jeux de danse sont très appréciés par nos jeunes participants, en particulier celui qui consiste à jouer au jeu du miroir deux par deux, ou lorsqu’ils sont appelés à imiter les animaux.

Kalayo utilise son flux d’énergie afin d’introduire aux enfants le concept de la “danse intérieure”, dédié à encourager l’exploration intuitive de soi grâce à une conscience accrue de son propre corps, de son esprit ainsi que de ses émotions visant à générer de l’énergie. Les trois ateliers déjà conduits ont eu un impact particulièrement positif car chacun des enfants a exprimé ses sentiments à l’issue de ces sessions : « Je me sens soulagé… », « Je pense que j’ai compris quelque chose aujourd’hui à propos de ma propre situation, est-ce que je peux en savoir davantage ? », « Je veux garder ce sentiment positif ! », « C’était une expérience inattendue, est-ce qu’on peut recommencer ? ».

Les bonnes ondes se sont bel et bien répandues au SDC. Les enfants ont ainsi montré leur profonde reconnaissance face à l’investissement de Kalayo au SDC en lui prodiguant une chaleureuse embrassade avant son départ du SDC. Nous espérons sincèrement que Kalayo pourra trouver un créneau dans son emploi du temps bien rempli, pour animer de nouvelles sessions d’activité au SDC.

lundi 27 mai 2013

« Pauline nag balik ! » (Pauline est de retour !)

Pauline, notre coordinatrice en droits de l’homme, est à présent de retour à Bacolod pour une nouvelle mission de volontariat. L’an dernier, elle avait effectué une mission de huit mois à nos côtés et avait malheureusement du quitter les Philippines en novembre. A la suite de quelques mois passés en France, elle a pris la décision de revenir afin de poursuivre le travail entamé précédemment. Notre équipe a été ravie de revoir son charmant sourire et de réentendre son accent chantant du sud de la France. La région des Pyrénées a du néanmoins se séparer une nouvelle fois de sa jeune ambassadrice…

Sa formation en droit est un réel atout pour poursuivre sa collaboration avec les travailleurs sociaux du SDC concernant les problématiques liées au suivi juridique individuel. Elle s’apprête en outre à endosser un rôle primordial dans le cadre de notre programme de réhabilitation des jeunes en difficulté et des enfants des rues de la ville de Bacolod. Elle va en effet focaliser une part non-négligeable de sa mission sur une thématique bien spécifique : la prévention de la délinquance juvénile et des abus d’enfants au sein de la communauté. L’objectif est d’intervenir directement dans les barangays (quartiers) et d’aider les responsables locaux, les chefs de quartier, à concevoir et opérer un programme alternatif efficace de réhabilitation des jeunes au sein de leur communauté. Les jeunes bénéficiaires seront ainsi intégrés à un programme complet visant à faciliter leur réintégration dans la société, ainsi qu’à prévenir de nouvelles déviances et/ou risques. Le but final est de renforcer la responsabilisation et la participation active des membres de la communauté dans la gestion des problématiques qui affectent les enfants et les adolescents. Ce projet communautaire devrait encourager les citoyens à s’impliquer pour réduire le problème de la délinquance juvénile et des abus sur mineurs.

Alors que notre équipe a accueilli avec empressement cette ancienne volontaire, nous avons du remercier une autre volontaire qui vient de nous quitter après six mois de volontariat. Tiphaine N. a en effet aidé HOST-NGO à mettre en place un programme de suivi-évaluation qui nous permet de mesurer l’impact de nos projets et activités en cours. Elle nous a aussi rendu un grand service en matière de comptabilité et de gestion financière. Elle va particulièrement manquer aux enfants du SDC avec qui elle passait beaucoup de temps à converser en Hiligaynon (dialecte local).

L'association HOST-NGO est ouverte à toute personne souhaitant donner de son temps, que ce soit sur une courte ou une plus longue période. Si VOUS êtes intéressé(s) par nos projets et pensez pouvoir partager vos connaissances et vos compétences, N’HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER (contact@host-ngo.org ou http://www.host-ngo.org/contact2). Nous serons plus que ravis de pouvoir discuter avec vous d’une possibilité de collaboration !

lundi 20 mai 2013

Le Rotary Club souhaite s’engager en faveur de nos bénéficiaires aux Philippines

Mercredi dernier (15 mai), le Rotary Club de Bacolod North, grâce à l’intervention d’un de ses membres, a invité l’équipe de HOST-NGO à venir présenter son organisation et son programme. Sara Vial, Co-Fondatrice et Directrice du Développement Social, et Ton-Trong Ho, Président Co-Fondateur et Directeur des Programmes de HOST-NGO, ont exposé à l’assemblée, composée d’une douzaine de Rotariens, la finalité de nos activités aux Philippines. Parmi les membres étaient présents le Président Adjoint actuel et le futur Président du club, qui entrera officiellement en fonction en juillet prochain. Suite à cette présentation, une discussion concernant les opportunités de partenariat entre ces deux organisations a été ouverte.

L’idée de créer un partenariat avec les Rotary Clubs a émergé suite à notre rencontre avec quelques Rotariens de la ville de Bacolod, qui s’est concrétisée par une relation amicale. Nous avons également eu l’occasion de rencontrer le futur Président du Rotary Club de Bacolod Central, qui nous a amené à envisager une collaboration avec ce club. Ceci pourrait nous permettre d’étendre notre réseau de partenaires, ainsi que de renforcer le soutien offert aux enfants et communautés en grande difficulté aux Philippines. Cette opportunité est réelle et significative étant donné que l’organisation Rotary Club œuvre à travers le monde entier. A Bacolod, il y a en effet déjà huit clubs et l’ensemble des Philippines en compte plus de 500, qui rassemblent plus de 17,000 membres.

Ce vendredi 17 mai, nos directeurs de programme ont eu la chance d’être présentés lors d’une réunion des futurs présidents de tous les Rotary Clubs de Bacolod et des environs. Chaque club réfléchit à présent à la manière dont ses membres pourraient s’impliquer dans nos projets, dans le cadre de leur programme respectif de services à la communauté. Nous leur soumettrons très bientôt une liste de besoins à satisfaire et une proposition d’activités pouvant être mises en place avec leur soutien. Cette rencontre ressemble fortement au début d’une collaboration intense et durable !

mercredi 15 mai 2013

Résultats des élections locales, nationales et provinciales de 2013 aux Philippines

Depuis mi-janvier, les politiciens font campagne à travers les Philippines pour les élections locales dédiées à élire les nouveaux maires, leurs adjoints, ainsi que les conseillers municipaux. Ce lundi 13 mai, la campagne a pris fin après quatre mois assez mouvementés. Les élections se sont tenues dans chaque ville et municipalité des Philippines, le même jour et lors du même vote que les élections nationales et provinciales (sénateurs, membres du Congrès et gouverneurs des provinces). Lors de cette journée électorale, plus de 52 millions de citoyens ont été appelés à voter pour élire un nombre total de candidats supérieur à 18 000 dans l’ensemble du pays.

A Bacolod, l’adjoint au maire, Jude Thaddeus Sayson, représentant du parti NPC/Grupo Progreso, était opposé à l’ancien membre du Congrès, Monico Puentevella du parti MKK, pour le poste de maire de la ville de Bacolod. Ce dernier a obtenu 105 685 votes contre 90 614 pour Sayson. Puentevella a ainsi été proclamé maire de Bacolod par la Commission des Elections (Comelec) ce mardi 14 mai.

Douze conseillers municipaux ont également été déclarés vainqueurs par la Comelec. Parmi eux figurent les conseillers Em Ang, Ann Marie Palermo, Bobby Rojas, Caesar Distrito et Carl Lopez.

En outre, le maire sortant de Bacolod, Evelio R. Leonardia (NPC/GP) a été proclamé membre du Congrès, tandis que le candidat Greg Gasataya est officiellement devenu adjoint au maire de la ville de Bacolod.

lundi 6 mai 2013

Global Giving Open Challenge: un défi réussi grâce à VOUS!

Le défi Global Giving Open Challenge est à présent terminé et grâce à vous tous, nous avons réussi à collecter la modique somme de ... 6 254 dollars US en seulement UN MOIS ! Nos 65 donateurs ont permis à notre organisation, HOST-NGO, de devenir partenaire permanent au sein de la communauté de Global Giving.

Global Giving est un site caritatif de collecte de fonds, qui permet aux entrepreneurs sociaux et aux organisations à but non-lucratif de collecter de l'argent pour porter assistance à leurs communautés. 
HOST-NGO est désormais habilité à faire plein usage des outils et services de collecte de fonds développés par Global Giving, ce qui va grandement aider à accroître sa capacité financière et à étendre son intervention sur le terrain.

Malgré la fin de ce défi, le voyage est loin d’être achevé. La route qui mène au bonheur pour tous est longue et semée d’embuches. Nous croyons néanmoins tous que nous pouvons accomplir de grands projets avec le soutien de tous ces individus exemplaires !

L’équipe de HOST-NGO poursuit donc sa campagne de levée de fonds afin de mener à bien les projets dédiés aux enfants des rues de la ville de Bacolod aux Philippines. Les donations collectées lors de cette campagne serviront à consolider les opportunités de réhabilitation destinées à aider les enfants des rues et les enfants en difficulté à accéder à de meilleures conditions de vie : logement décent, besoins de première nécessité, éducation et formation, santé et soins médicaux, etc. Notre objectif final est d’atteindre 20 000 dollars US afin de pouvoir résoudre les problèmes rencontrés par les enfants des rues au quotidien.

Si vous souhaitez soutenir ce projet, vous pouvez vous rendre sur le lien ci-dessous. N’hésitez surtout pas à nous contacter afin d’obtenir davantage d’information concernant cette initiative. Nous souhaitons enfin remercier du fond du cœur nos précieux et généreux donateurs, c'est-à-dire VOUS TOUS qui soutenez au quotidien notre action !

mardi 30 avril 2013

HOST-NGO propose un partenariat à Enfants du Mékong (EDM)

Enfants du Mékong (EDM) est une association française loi 1901 qui soutient les enfants et familles vivant dans l'extrême pauvreté en Asie du Sud Est. EDM oeuvre à éduquer, former et accompagner les enfants et les jeunes, afin de leur permettre d'améliorer leurs conditions de vie matérielles et de se construire intellectuellement, affectivement et moralement. EDM agit dans sept pays:  le Vietnam, la Thaïlande, le Laos, le Myanmar, le Cambodge, la Chine et les Philippines. Le système d'aide est basé sur le parrainage individuel d'enfants et de jeunes, dédié à couvrir les frais liés à la scolarité. EDM propose aussi un parrainage collectif qui permet de soutenir une école, un foyer ou un groupe d'enfants. Pour mettre en oeuvre son action, EDM répartit les parrainages des enfants en programmes gérés par des responsables locaux. Aujourd'hui, 60 000 enfants sont soutenus et plus de 21 000 sont parrainés par l'association. 

Début avril, une proposition de partenariat avait été formulée par HOST-NGO à EDM afin de renforcer le soutien dédié au SDC. Suite à l'étude de notre proposition, Marie, coordinatrice locale des partenaires (zone de Negros), s'est rendue à Bacolod afin de visiter le projet du SDC. Marie a pu rencontrer notre équipe ainsi que l'équipe locale du SDC, dont Paolo l'un des deux travailleurs sociaux en charge du suivi individuel des enfants en conflit avec la loi.

Les volontaires de HOST-NGO ont discuté avec la volontaire de EDM des possibilités de parrainage individuel et collectif des jeunes bénéficiaires du projet du SDC. Deux types de soutien ont été sollicités auprès de EDM: un parrainage scolaire pour les jeunes qui sortent du SDC et retournent vivre en famille, ainsi qu'un parrainage collectif dédié à financer les activités éducatives et sociales au sein même du SDC. Il semblerait que la première proposition soit la plus facile à mettre en place étant donné la stratégie actuelle de EDM. Néanmoins, la coordinatrice de EDM doit encore rapporter sa visite de terrain à ses responsables avant d'aboutir à un partenariat concret. Nous espérons tous que cela pourra se concrétiser dans le courant de l'année!

jeudi 25 avril 2013

Le soutien des étudiants de UNO-R au SDC: une aventure réussie!

Les vacances d'été sont enfin arrivées aux Philippines; la saison sèche et les pics de températures aussi. Le premier groupe d'étudiants de l'université UNO-R a achevé sa mission de volontariat au sein du SDC. Au cours des six derniers mois, deux étudiants en travail social, deux étudiants en psychologie et un groupe d'étudiants en criminologie ont mis toute leur énergie à soutenir de manière diverse le SDC.

Les stagiaires en psychologie ont ainsi offert leur temps et leur dévouement afin de proposer un soutien complet aux enfants du SDC, en application des objectifs suivants: développer le sens créatif, l'esprit de coopération et le raisonnement, aider à résoudre des problèmes sociaux et affectifs, à retrouver l'estime de soi et à s'intégrer socialement, leur enseigner leur rôle et leurs responsabilités au sein de la société, et développer leur capacité à gérer leurs émotions. Les jeunes travailleurs sociaux ont partagé à leur tour leur compétences et leur passion en proposant un soutien adapté aux enfants. Ils ont oeuvré au développement des aptitudes physiques et créatives des jeunes, à la résolution des problématiques juridiques, et à la réconciliation familiale. Ils se sont également concentrés sur l'importance d'assurer une continuité dans le cursus scolaire. Enfin, les étudiants en criminologie ont fourni une aide efficace visant à améliorer la prise de conscience et la responsabilisation des enfants en matière de respect de la loi et des droits de l'enfant. Ils ont également aidé au développement physique des enfants à travers l'organisation de diverses activités sportives, et ont travaillé sur le maintien de la sécurité des enfants au sein du centre.

Une fête de départ, appelée localement 'despedida' a été organisée à l'issue de leur mission au SDC le mois dernier. Le volontaire Peace Corps, déployé au centre, ainsi que les membres de l'équipe de Virlanie et HOST-NGO, ont remis des certificats d'appréciation aux étudiants. Cette petite cérémonie s'est révélée particulièrement touchante lorsque les enfants ont à leur tour remercié les étudiants et les ont gratifié de nombreuses embrassades! L'université UNO-R a également organisé une cérémonie de reconnaissance pour ses partenaires, dont le SDC. Etant donné notre implication au SDC, l'université a demandé à notre équipe d'expliquer aux participants l'importance des ressources allouées par les étudiants, ainsi que les bénéfices potentiels du concept de partenariat pluri-partite (People-Private-Public Partnership).

Notre équipe est à présent impatiente d'accueillir la prochaine promotion d'étudiants de l'université UNO-R afin de partager de nouvelles connaissances et expériences avec les enfants et le personnel du SDC.

vendredi 12 avril 2013

Aidez-nous à réussir le défi Global Giving!

Nous nous sommes fixés un important challenge pour le mois d'avriI 2013: Global Giving Open Challenge! Global Giving est un site caritatif de collecte de fonds, qui permet aux entrepreneurs sociaux et aux organisations à but non-lucratif de collecter de l'argent pour porter assistance à leurs communautés. HOST-NGO a été sélectionné pour participer à un défi visant à obtenir l'opportunité de devenir membre et de bénéficier de tous les outils et services de collecte de fonds.

Notre défi est donc de collecter au moins 5 000 dollars américains auprès d'un minimum de 40 donateurs en 1 mois, à compter du 1er avril et jusqu'au 30 avril 2013. Nous présentons un projet dédié à soutenir les enfants des rues de la ville de Bacolod aux Philippines, afin de renforcer les opportunités de réhabilitation disponibles et de les aider à accéder à de meilleures conditions de vie: structures d'accueil, besoins de première nécessité, éducation et formation, santé et soins médicaux, etc. Ce projet s'inscrit dans la lignée de notre projet SDC, en cours d'implémentation au sein du Social Development Center de Bacolod. Notre objectif final de collecte de fonds est d'atteindre 20 000 dollars US afin de pouvoir faire face aux problématiques rencontrées par les enfants des rues au quotidien.

Aujourd'hui, après une dizaine de jours, 21 donateurs nous ont permis de collecter 1 540 US$ et il nous manque donc 3 460 US$ pour réussir notre défi. Votre soutien est déterminant dans le cadre de cette initiative. Nous souhaitons vous encourager à visiter le projet en ligne et à faire une donation, dans la limite de vos moyens. Chaque action compte pour construire un projet de grande ampleur!

Nous vous invitons à suivre le lien ci-dessous et à nous contacter pour toute information complémentaire. Nous vous remercions chaleureusement pour votre généreux et indispensable soutien!